cliquer sur le ruban afin d'atteindre les anciennes images
ruban images Antoinette

Le Portail des Gardes-Mémoires

le portail des Gardes-Mémoires

Jean Laurendeau

Jean Rolandeau

Liens thématiques
développés sur ce site web

recherché

Si vous êtes un Rolandeau de France,
nous désirons communiquer avec vous.
Nous avons un incalculable
besoin de votre passé.

Contactez-nous

Si vous ne comprenez pas le pourquoi
d'une telle demande

lisez ceci.

Mais que diable !
Écrivez-nous . . . bande de Rolandeau !

note révisée le 10 décembre 2013

Il y a du nouveau dans l'ère du temps

Nous sommes en train d'écrire l'histoire de
Jean Rolandeau et Marie Thibault
les premiers ancêtres
de tous les Laurendeau d'Amérique
à s'établir au Canada
au tout début de la colonie
lire plus

note révisée le 14 avril 2014

Alain J. Laurendeau

raconte une histoire de Laurendeau,
il nous rapporte son histoire

Livre Alain J. Laurendeau

voyez comment 14,400 volts
catapultent un gars de la région de Lanaudière
dans une autre vie.
Le récit d'un infatigable guerrier
Lire +

note révisée le 25 juin 2013

Jean Laurendeau
aime la poésie de
Stéphane Côté

Il m'arrive, parfois, de rencontrer des gens qui excellent tellement dans leur art, que je ne peux les oublier.
Côté est un de ceux-là.

Il y a quelques années, lors d'un spectacle au Studio-Théâtre de la Place des Arts de Montréal, je devais me taper, en première partie, un chanteur inconnu.
Côté était celui-là.

Suite aux premières strophes et autres romances, je me suis penché vers ma douce et lui ai demandé, "Tu connais l'animal qui est devant nous" ?
De plein fouet, Côté m'avait rentré dedans.

Ébloui par la sagesse de ses mots, amusé par sa tranquille aptitude à remplir la scène, enivré par son habileté à me faire entrer dans sa bulle, dès le lendemain, je réservais un petit coin de cette page,
juste pour Côté.

D'autant plus qu'un de ses textes colle parfaitement à la mission du site. En voici un petit bout:

Passez les voir, passez les voir, ceux qui ont disparu
Qui se baladent dans les mémoires et s'en retournent de n'être plus
Les noms perdus, les amours déçus d'absences
Le temps qui passe les a fait taire et leur silence est cru
Plus de rires, plus d'intimes guerres, un bout d'humanité s'est tu
Et les vaincus marchent en habit du dimanche

Les noms perdus in CD Le Cirque du Temps; par Stéphane Côté

Côté Ballon d'héliHomme

Puis voilà que durant l'hiver 2013,
Côté récidive.
Il commet un autre CD.
Cette fois, il joue avec les mots d'un
"Ballon d'héliHomme".

Assez placoté,
prenez possession
de sa poésie . . .

payez lui donc une visite . . .

note publiée le 25 juin 2013

Un pitou nommé KANIU

Kaniu

La forêt summum

forêt Summum

Les anecdotes de Rolandus 1er

Sujet: La maison de Louiseville

La fenêtre d'Arsène

Mes arrières-grands-parents, Azélie Bélair et Arsène Laurendeau ont élevés leurs enfants dans leur maison de ferme, localisée à Louiseville, en Mauricie au Québec. En 2014, cette maison, plus que centenaire, existe toujours.
Par cette fenêtre de l'étage, autour des années 1910, le soir venu, mon arrière-grand-père regardait fructifier ses champs de verdure.
note créée le 29 juillet 2014

Sujet : Pointe-à-la-Caille . . . la coquette . . . se fait redécouvrir

Les amateurs sur l'histoire des Laurendeau savent que le premier ancêtre à s'établir au Canada avait choisi le petit village de Pointe-à-la-Caille afin d'y construire sa maison et d'y élever sa famille. Les époques se sont succédé et le petit village s'est effacé pour finalement prendre le nom de Montmagny dans la merveilleuse région touristique Chaudière-Appalaches.

Ce qui demeure dans le domaine de l'inconnu pour la majorité des gens est que le temps a fait son oeuvre sur le village fondateur. Il s'est vidé de ses âmes et passa à l'oubli. Loin des yeux, loin du coeur dit le vieil adage. Par malheur pour nous, curieux contemporains, le village sans vie et les siècles qui s'enfilent les uns par-dessus les autres ont instauré la désolation et ensuite se sont acharnés à faire tomber les murs des maisons de l'ancien village. En dépit de cette fatalité, mis à part l'activité de quelques cultivateurs, nous sommes tout de même chanceux car, depuis belle lurette, il n'y a pas eu d'activité humaine sur ce territoire. Ils besognaient ailleurs. Vous comme moi savez qu'être ailleurs, c'est bien commode quand on ne veut pas y laisser de marque destructrices. Ces éléments réunis formaient une situation parfaite pour que de merveilleuses histoires s'installent et se cachent sous terre.

Un jour à la Pointe-à-la-Caille, des individus, aux airs inquisiteurs, se sont installés à des endroits où ils croyaient déceler des bâtiments de l'ancien temps. Armés d'outils de fouille fines ils se sont mis à gratter le sol avec leur petite truelle. L'un d'entre eux, équipé d'un minuscule pinceau, époussetait les pierres piétinées par l'ancêtre. Que dire de leur modeste grattoir, il était manipulé avec bons nombres d'humbles gestes de précision afin de ne pas blesser l'artéfact.

Décontenancé par tant d'actions généreuses envers les anciens sols, un peu à la manière de l'archéologue, j'ai cherché à comprendre, j'ai fouillé pour finalement dénicher deux «placoteux».

"Tirez-vous une bûche" . . . ils ont des informations importantes à communiquer"

Le premier "placoteux" relate des choses fantastiques

Le deuxième "placoteux" vous en met plein la vue

note créée le 5 mai 2014

Sujet : Émile Nelligan et Rose-de-Lima Laurendeau

Rose-de-Lima Laurendeau (d'Onésime Laurendeau et Sophie Garneau) convole en juste noce en 1878 avec Jean-Baptiste Avila Corbeil (de Joseph Corbeil et Mathilde Vépin). Le couple aura une famille bien garnie de 12 enfants, dont Émile Corbeil. Ce dernier se mariera avec Gertrude « Gerty » Nelligan (de David Nelligan et Émilie-Amanda Hudon). Gertrude est la soeur de l'immense poète Émile Nelligan.

Combien de fois, Rose-de-Lima Laurendeau a parlé avec Émile Nelligan ? De quoi avaient l'air les envolées verbales du poète lors des soupers familiaux du dimanche? Qui de vous, amis lecteurs, avez réponses à ces questionnements ?

Voici un extrait rencontré au fil de mes lectures
. . . Émilie avait aussi donné naissance à deux filles, Éva était celle qui . . . était la plus près de son père. Gerty, la douce Gerty, avait hérité du talent de musicienne de sa mère et jouait magnifiquement bien de la mandoline . . . Émile était celui qui causait le plus d'inquiétude à ses parents . . .
Ce texte est tiré du magnifique livre Robertine Barry, La femme nouvelle écrit par Sergine Desjardins, publié aux Éditions Trois-Pistoles.

Afin de mieux connaître le poète, faites le plein de références:

note révisée le 5 mai 2014

Généalogie

Page d'entrée pour consulter la généalogie de plusieurs familles

Notre banque de données contient plus de 8400 noms.

Nos pages offrent la possibilité de rencontrer chaque génération jusqu'au premier ancêtre Laurendeau à s'établir en Amérique.

Désormais nous affirmons que nous sommes le plus grand rassemblement de Laurendeau au monde.

Partez à la rencontre de ces infatigables Laurendeau d'Amérique.

Lire +

Histoire

Que se passe-t-il sur la planète pendant que les Laurendeau composent leur histoire?

Essai chronologique sur l'histoire du Québec, de l'Acadie, du Canada-français, de la France, des États-Unis, de l'Angleterre et de bien d'autres choses du savoir.

Ne vous vexez surtout pas si nous regardons de plus près tout ce qui touche les Canadiens-français d'Amérique.

Le travail qui vous est ici présenté est vraiment loin d'être terminé. Par contre, il est d'ores et déjà possible de voir ce que l'humanité a été obligée d'organiser comme party pour qu'un jour les Laurendeau et leurs familles alliées puissent naître, s'amuser, trimer, se marier, vivre . . . et faire leur généalogie.

Lire +

Pour plus d'information, contactez le

www.jean-laurendeau.com

Copyright © depuis 2005, Jean Laurendeau.
Afin de faciliter l'écriture, ce site comprend le féminin quand le masculin est utilisé. Nous croyons en l'égalité des chances et des humains.

Pour communiquer avec Jean Laurendeau, auteur de ce site Internet genealogiejeanLaurendeau@gmail.com